Premier registre des délibérations de Combiers Charente
Deuxième partie : du 10 février 1802 au 28 décembre 1814
La forme des dates, qui se lisent à l’envers, m’est imposée par Windows qui ne sait pas les classer avant 1900.

Les transcriptions, réalisées pour quelques pages, sont faites ligne à ligne, c'est-à-dire qu'une ligne de la transcription correspond à une ligne du texte original.
Dans les transcriptions, les fautes d’orthographe et de grammaire sont volontairement conservées car elles font partie de l’histoire

Les éléments en jaune correspondent à des documents qui, à mon avis, ont un intérêt particulier d'un point de vue, soit historique, soit anecdotique.

Si vous constatez des erreurs ou manques, le signalement que vous pourrez m’en faire, sera le bienvenu.
Dates Nos des pages Nos des feuillets Nos des photos Résumés des délibérations Originaux
1802-02-07 207-211 104r 100_0646 18 et 19 pluviôse an X. Compte du maire an 9, recettes : 388,04, dépenses : 169,04. voir
1802-02-10 211-215 106r 100_0648 21 pluviôse an X. suite du compte du maire, Recette : 266,16 F. Prévision des dépenses pour l’an XI : 250,50 F.
Rappel des priorités : 1) arpentement, 2) réparation de l’église, 3) réparation de mauvais chemins, 4) Remplacement de pierre Montion, décédé, comme conseiller.
21 pluviôse an X. Louis Amilien Lacaud a des difficultés à se faire payer un mandat de 160 livres remis par l’administration du canton pour dépenses locales et communales de Combiers.
Liste des notables de Combiers.
Liste des répartiteurs des contributions.
voir
1802-03-22 215-218 108r 100_0650 1er Germinal an X. Description des 4 sections, A,B,C,D, qui seront utilisées pour le cadastre avec détail des surfaces. (Si l’on fait les calculs en résolvant quelques systèmes d’équation à 2 inconnues, on s’aperçoit qu’on ne trouve jamais les mêmes valeurs en m² pour les journaux et les carreaux. Il est indiqué que les mesures utilisées sont les mesures d’Angoumois qui sont les suivantes :
Un journal fait environ 3456,9 m² et contient environ 200 carreaux qui font chacun environ 17,28 m². réf : Les anciennes mesures locales du centre-ouest, d'après les tables de conversion Par Pierre Charbonnier, Abel Poitrineau.
voir
1802-05-20 218 109v 100_0880 30 floréal an X. La question suivante a été posée aux citoyens : « Napoléon Bonaparte sera-t-il consul à vie ? »  résultat pour Combiers est le suivant : 81 oui,  0 non. voir
1802-06-14 218-219 109v 100_0880 25 prairial an X. Nomination des 16 commissaires chargés d’évaluer les propriétés foncières. voir
1802-06-25 219-220 110r 100_0652 6 messidor an X. François Pascal Chevalier, de Rozet, désire recevoir sa retraite à Angoulême au lieu de Paris.
Pierre Faÿe désire accueillir George Nadaut, 4 ans, orphelin et étant pauvre il voudrait retirer les effets des parents décédés de l’orphelin.
voir
1802-07-25 220-221 110v 100_0881 6 thermidor an X. L’enchère au rabais pour la charge de perception est restée infructueuse. voir
1802-07-30 221 111r 100_0653 11 thermidor an X. La 2e enchère au rabais pour la charge de perception es restée infructueuse. voir
1802-08-01 221-222 111r 100_0653 13 thermidor an X. François Nauge, meunier à la Mouline, a été tiré au sort parmi les conscrits pour faire partie du contingent. voir
1802-08-05 222 111v 100_0882 17 thermidor an X. Léonard Lacaton est nommé d’office percepteur pour 5 centimes par franc avec caution ou 3 centimes sans caution. voir
1802-08-06 222-223 111v 100_0654 18 thermidor an X. Cautionnement de Léonard Lacaton par Amilien Louis Lacaud pour sa fonction de percepteur. voir
1802-08-15 223 112r 100_0654 27 thermidor an X. Fête célébrée selon le vœu du gouvernement. voir
1802-08-26 223-225 112r 100_0654 8 fructidor an X. Détail du budget de la commune qui comporte 703 âmes, recettes : 251,50 F, dépenses : 967,45 F. voir
1802-08-27 225-227 113r 100_0655 9 fructidor an X. Priorités pour la commune :
1
e entretien de l’église et de la clôture du cimetière.
2
e Les habitants veulent profiter de la loi sur le rétablissement du culte catholique. Il faut lui assurer un traitement d’au moins 800F.
3
e L'arpentement doit être poursuivi. Cela coûtera 20 centimes par journal aux propriétaires.
4
e Le curage de la Lizonne doit être fait aux dépens des propriétaires.
voir
1802-08-28 227-228 114r 100_0885 10 fructidor an X. Examen du compte du maire. voir
1802-08-30 228-230 114v 100_0885 12 fructidor an X. Pour la réfection du chemin entre Combiers et La Planche de Chez Cholet, les bouviers utiliseront de préférence des tombereaux pour amener le sable et le laitier offerts par le citoyen Colle, maître de forge à Combiers.
Un pont en pierre sera construit à La Planche de Chez Cholet.
voir
1802-10-20 230 115v 100_0886 28 vendémiaire an XI. Jean Dereix Dutemple accompagnera le maire à une réunion avec Édon, Blanzaguet et Gardes pour la proposition de conscrits au contingent. voir
1802-10-21 231 116r 100_0657 29 vendémiaire an XI. Les communes d'Édon, Blanzaguet, Gardes et Combiers ont procédé à la désignation de 6 conscrits. voir
1803-01-26 231 116r 100_0657 6 au 16 pluviôse an XI. Réunion cantonale suite au Sénatus-consulte du 16 thermidor an X (4 août 1802). voir
1803-02-04 231-235 116r 100_065 15 pluviôse an XI. Le maniement des deniers communaux sera, dorénavant, fait par les percepteurs et non plus par les maires, adjoints et greffiers.
Comptes de gestion pour les années 8 et 9.
voir
1803-02-05 235-238 118r 100_0659 16 pluviôse an XI. Compte de gestion pour l’an 10. Recettes : 279,20 F, dépenses : 142,45 F.
Budget de l’an XII. Recettes : 267,50 F, dépenses : 167,45 F.
Le maire remet au percepteur la caisse de la commune que désormais, ce dernier, gérera seul.
voir
1803-04-11 238-239 119v 100_0890 21 germinal an XI. Les réparations de l’église, à nouveau en service depuis 6 mois, peuvent être effectuées à l’aide des centimes additionnels.
Combiers n’ayant plus de maison communale, le presbytère ayant été vendu par l’administration supérieure, le conseil accepte le principe de la rétrocession proposée par Louis Amilien Lascaud, propriétaire du presbytère, prêt à vendre à la condition qu’il y ait un curé affecté à Combiers.
voir
1803-05-08 240-241 120v 100_0891 18 floréal an XI. Le traitement du curé devra être au minimum de 600F qui sera payé 5/6 « au marc le franc » (au prorata) du principal foncier et 1/6 du principal mobilier. Il faudra aussi 300F pour les objets du culte et la décoration de l’église. voir
1803-05-09 241 121r 100_0662 19 floréal an XI. Jean Arbonneau, Chez Pourrat, part habiter Mareuil. voir
1803-06-19 242 121v 100_0892 30 prairial an XI. L’adjudication au rabais de la charge de perception pour l’an 12 est restée infructueuse. voir
1803-06-24 242 121v 100_0578 5 messidor an XI. La 2e adjudication au rabais de la charge de perception pour l’an 12 est restée infructueuse. voir
1803-07-01 242-243 121v 100_0892 12 messidor an XI. Léonard Lacaton, le Bourg, est nommé d’office percepteur pour 5 centimes par franc avec caution ou 3 centimes sans caution. voir
1803-07-04 243 122r 100_0663 15 messidor an XI. Louis Amilien Lascaud, du Moulin Neuf, se porte caution de Léonard Lacaton, percepteur.
Les conscrits de l’an 11 sont : Jean Barrière, Chez Joubert, mais réformé à Angoulême, Jean Menut, Rozet. Ceux de l’an 12 sont : Georges Nadaud, Chez Cholet, Louis Vinet, LaPeyre.
voir
1804-02-05 244-245 122v 100_0893 15 pluviôse an XII. Budget du maire et compte du percepteur. voir
1804-02-06 246 123v 100_0894 16 pluviôse an XII. Budget de l’an 13 : recettes : 267 F, dépenses : 267 F. Le placement sur les foires sera encore gratuit cette année. voir
1804-03-22 247 124r 100_0665 1er germinal an XII. Nomination des répartiteurs. voir
1804-05-29 247 124r 100_0665 9 prairial an XII. Nomination des Marguilliers (administrateurs des biens matériels de l’église) : Joseph Colle, maître de forge à Combiers, Léonard Lacaton, menuisier, Simon Pierre Dereix Dutemple propriétaire à Rozet. voir
1804-05-18 247-272 124r 100_0665 28 floréal an XII. Proclamation de Napoléon Empereur des Français. Bulletin des lois (25 pages). voir
1804-05-26 272 136v 100_0907 6 prairial an XII. Organisation du bureau de bienfaisance du canton de Lavalette. voir
1804-06-17 273 137r 100_0678 28 prairial an XII. Les membres du bureau de bienfaisance de Lavalette prêtent serment de fidélité à l’empereur. voir
1804-09-17 273 137r 100_0678 1er jour complémentaire an XII. M. Bourrat, contrôleur temporaire des droits, passe à Combiers. voir
1804-09-22 273 137r 100_0678 2 vendémiaire an XIII. La date du ban de vendange est fixée au 5 vendémiaire an 4 (27/09/1804). voir
1805-01-24 273 137r 100_0678 4 pluviôse an XIII. Réception par le piéton (facteur) du code civil des Français. voir
1805-02-07 273-277 137v 100_0908 18 pluviôse an XIII. Budget de l’an 14, recettes : 271,60 F, dépenses : 271,60 F.
Budget de l’an 12, recettes : 267,50 F, dépenses : 295,34 F.
Compte de Léonard Lacaton, percepteur. Pour les années 9, 10, 11 et 12, le percepteur doit 327,66F.
Cette somme sera utilisée en priorité à la réparation et ornement de l’église, à la clôture du cimetière et à la construction d’un pont à la Planche de Chez Cholet.
Le sieur Astier, receveur général du département, sera consulté.
Demande de remboursement de 79F 45 c ½ formant double emploi avec celle payée au citoyen Boivin receveur du bureau d’enregistrement de Lavalette.
voir
1805-03-25 277 139r 100_0680 4 germinal an XIII. Nomination des répartiteurs pour l’an 14 : Léonard Lacaton, Pierre Montion et Pierre Forestas de Combiers, Bertrand Marquet de La Rochebeaucourt et Pierre Auger notaire à Édon. voir
1805-07-22 278-279 139v 100_0910 3 thermidor an XIII. Le décret du 23 prairial an 12 (12 juin 1804) prescrit le déplacement du cimetière à distance d’au moins 40 mètres du village. "Les terrains les plus élevés au Nord seront choisis de préférence" afin "qu'en aucun temps les vapeurs infectes ne puissent s'en élever et se répandre dans les lieux environnants". Une pièce de terre au lieu des « Sables de Puypeyroux » est proposée. voir
1805-07-26 279 140r 100_0681 7 thermidor an XIII. Le Tableau de St Rémy a été placé au maître hôtel de l’église. (Le patron de l’église n’était pas St Fiacre mais St Rémy) voir
1805-08-07 279 140r 100_0681 19 thermidor an XIII. Pour le spirituel, la commune de Combiers a été reliée à celle d’Édon. voir
1805-09-22 279 140r 100_0681 5e jour complémentaire an XIII. Le « ban de vendange » (début des vendanges) est fixé au 11 vendémiaire an 14 (3 octobre 1805). voir
1805-09-29 279-282 140r 100_0911 7 vendémiaire an XIV. Le conseil décrit pourquoi il est opposé à la réunion des communes d’Édon et Combiers pour le service ecclésiastique : éloignement, chemins impraticables pendant 3 mois de l’année, la forge emploie 30 ouvriers pendant 6 mois et la population exacte est de 769 âmes, les impôts nécessaires à l’entretien de l’église et au traitement du desservant sont votés car, de toute façon, si la réunion se faisait, il faudrait payer une forte somme à Édon.. voir
        Retour au calendrier Grégorien depuis le 1er janvier 1806  
1806-04-19 282 141v 100_0912 Monseigneur Alexandre Léon Luce Galard Brassac de Béarn demande à exercer ses droits civiques dans cette commune. voir
1806-05-12 282-285 141v 100_0912 Budget prévisionnel 1807, dépenses : 280 F, recettes : 280 F.
Budget de l’an XIII : dépenses : 258,89 F, dépenses : 162,55 F. L’excédent pourra être employé à la clôture du nouveau cimetière.
voir
1806-05-06 285 143r 100_0684 Nomination des répartiteurs pour l’an 1807 : Simon Pierre Dereix, Michel Chevrier, Jean Faugeron de Combiers et Martial Carrier, François Bussière d’Édon. voir
1807-01-22 285-286 143r 100_0684 La fabrique de Combiers (gestion des biens matériels de l’église), n’est considérée que comme une annexe d’Édon.
Liste des plus imposés de Combiers.
voir
1807-02-03 286 143v 100_0914 La Commune n’a contracté aucune dette. voir
1807-02-12 287-290 144r 100_0686 Vérification des comptes des ans 8, 9, 10, 11 et 12.
La commune n’ayant pu obtenir la restitution que d’une partie de la somme payée en double au citoyen Boivin, receveur de Lavalette et au citoyen Astier, receveur général, pour les registres paroissiaux, le maire a payé le reste. Cette somme a servi à acheter le tableau de
St Rémy, patron de l’église de Combiers, réalisé par le citoyen Nicollet, peintre à Angoulême.
260 F ont été payé pour la refonte de la cloche cassée depuis 4 ans.
voir
1807-02-13 290-295 145v 100_0916 Compte de l’an 13. Le citoyen Déroulède Dupré est percepteur à vie de Combiers, Rougnac et Édon.
Le préfet a autorisé les dépenses pour l’exercice du culte et la réparation du cimetière.
Budget 1807, recettes 450,82F, dépenses : 450,82F.
Liste des habitants de Combiers de 21 ans et plus devant être portés sur le registre civique.
voir
1807-05-08 295-300 148r 100_0691 L’ancien percepteur, Léonard Lacaton, remet sa caisse, 89,02F au percepteur à vie, Déroulède, Dupré.
Compte administratif du maire.
Le pont de Chez Cholet a été payé en partie par la mairie et en partie par Monsieur de Béarn.
Compte du percepteur. Il reste en caisse : 264,47F qui pourront être utilisés pour les réparations de l’église et les accessoires religieux.
voir
1807-05-11 300-301 150v 100_0922 D’après le nouvel « arpentement », la commune contient, 2457 ha.
La municipalité de Combiers ne désire pas avoir un seul garde champêtre pour Édon, Rougnac et Combiers, et désire maintenir Jean Faugeron dans ses fonctions pour 200F par an au lieu des 50F actuels.
voir
1807-05-19 301 151r 100_0694 Baptême de la cloche, refondue à Moutiers, par Pierre Amillien prêtre desservant Combiers assisté de M. Chevrier prêtre desservant Rougnac. Parrain : Monseigneur Alexandre Léon Luce de Galard Brassac de Béarn, marraine : Marie Charlotte Pauline Joséphine Dubouchet Desouches de Tourzel son épouse. Elle sera posée le 23/05/1807. voir
1807-05-30 302 151v 100_0923 Nomination des répartiteurs pour l’an 1808 : Pierre Forestas aîné, Joseph Colle, Léonard Lacaton de Combiers, Pierre Dereix Mezières de La Rochebeaucourt, Pierre Auger notaire à Édon. voir
1807-08-02 302 151v 100_0923 Jean Faugeron est nommé garde champêtre. voir
1807-08-17 302-303 151v 100_0923 Constitution du rôle pour le traitement du garde champêtre qui sera de 200F / an et payé par tous les propriétaires de terrains non clos. voir
1807-08-26 303-307 152r 100_0695 Supplément à payer au desservant (curé). voir
1808-05-02 307-312 154r 100_0697 Le conseil établit un règlement pour le pâturage des bestiaux sur la commune. voir
1808-05-04 312-316 156v 100_0928 Compte du percepteur pour 1807. Recettes : 568,48 F, dépenses : 354,77 F. L’excédent sera mis en réserve en vue de l’acquisition du presbytère.
Budget prévisionnel 1809. Recettes : 486,21 F, dépenses : 286,20 F.
voir
1808-06-20 316 158v 100_0930 Nomination des répartiteurs pour l’an 1809 : Pierre Simon Dereix Dutemple, Michel Chevrier, Jean Faugeron, François Bussière, Jean Forestas. voir
1808-06-21 316 158v 100_0930 Léonard Lacaton est nommé conseillé en remplacement de François Vallade Joubert décédé.
François Vallade est nommé conseillé en remplacement de Pierre Montion décédé.
voir
1808-10-24 316-318 158v 100_0930 Reformulation du budget 1808. L’excédent sera conservé en prévision de l’achat du presbytère. voir
1808-09-19 318 071v 10_0843 Le « ban de vendange » (début des vendanges) est fixé au 26 du présent mois. voir
1808-12-04 318 159v 100_0931 Combiers est érigé « succursale dont le chef-lieu est Combiers ». voir
1809-04-08 318-319 159v 100_0931 Réquisition de 16 hectolitres, 45 boisseaux mesure ancienne de Lavalette, d’avoine sur la commune de Combiers. D’où 1 boisseau = 35,5555 litres. (On peut constater, en comparant avec la délibération du 1809/11/13, que les mesures anciennes n’étaient pas précises) voir
1809-05-08 319-324 160r 100_0703 Compte administratif du maire. Un enfant laissé devant une porte a été porté au bureau des enfants trouvés à Angoulême.
Budget effectif 1808, recettes : 377,35 F, dépenses : 160,45 F.
Compte du garde champêtre.
Budget prévisionnel 1810, recettes : 490,40 F, dépenses : 149,95 F. L’excédent restera en caisse en prévision de l’achat du presbytère et la construction d’un hôtel de la vierge.
voir
1809-06-20 324 162v 100_0934 Nomination des répartiteurs pour l’an 1810 : Jacques Campot, Léonard Lacaton, François Vallade, Pierre Auger notaire à Édon, Pierre Dereix Mezières de La Rochebeaucourt. voir
1809-10-06 324 162v 100_0934 Le « ban de vendange » (début des vendanges) 1809 est fixé au 16 octobre voir
1809-11-13 324-325 162v 100_0934 Réquisition de 20 hl, 60 boisseaux mesure ancienne de Lavalette, d’avoine sur la commune de Combiers. D’où 1 boisseau = 33,3333 litres. (On peut constater, en comparant avec la délibération du 1809/04/08, que les mesures anciennes n’étaient pas précises). voir
1810-02-02 325 163r 100_0706 Réquisition de 2,5 milliers métriques (2,5 tonnes) de paille. voir
1810-03-19 325 163r 100_0706 Réquisition de 7 hl, 21 boisseaux mesure ancienne de Lavalette, d’avoine sur la commune de Combiers. D’où 1 boisseau = 33,3333 litres. Cette réquisition n’a pas eu de suite. voir
1810-05-10 325-329 163r 100_0706 Compte administratif du maire pour 1809, une seule dépense de 12 F au sieur Vinsac à Angoulême pour la reliure de 14 volumes des bulletins des lois.
Compte effectif du percepteur, recettes : 338,99 F, dépenses : 332,68 F.
Compte du garde champêtre.
voir
1810-05-21 329 165r 100_0708 Le vérificateur des nouveaux poids et mesures marque que 55 paires de roues à 16 sous 3 deniers la paire, font 44 livres et 11 sous. 55 x 16 = 880 deniers sachant qu'une livre = 20 sous, cela fait 44
livres ; plus 3 deniers x 55 = 165 deniers. Puisque 11 sous = 165 deniers, 1 sou = 165 : 11 = 15 deniers. Ce qui est étonnant car normalement 1 sou = 12 deniers. ???
voir
1810-05-22 329 165r 100_0708 Nomination des répartiteurs pour l’an 1811 : Joseph Colle, Michel Chevrier, Jean Faugeron, François Bussière et Jean Montion meunier. voir
1810-09-29 329 165r 100_0708 Le « ban de vendange » (début des vendanges) 1810 est fixé au 2 octobre. voir
1811-05-01 330-331 165sr 100_0690 Liste des personnes ayant reçu leur carte civique et qui ont quitté la commune.
Liste des personnes devant recevoir une carte civique.
Liste des personnes décédées depuis leur inscription.
voir
1811-05-06 329 et 332-335 165r 100_0937 Compte du maire.
Compte effectif du percepteur 1810, recettes : 326 F, dépenses : 299,99 F.
Compte du garde champêtre.
Budget prévisionnel 1812, recettes : 298,51 F, dépenses : 295,20 F.
voir
1811-06-02 335-336 167r 100_0939 Célébration du baptême du roi de Rome (Napoléon François Charles Joseph Bonaparte, né le 20 mars 1811 a reçu le titre de Roi de Rome). voir
1811-08-02 336 167v 100_0939 Le sieur Pierre Forestas Letang, apprêteur d’étoffe, ayant été menacé, vient se mettre sous la protection de la loi. voir
1811-07-26 336 167v 100_0939 Nomination des répartiteurs pour l’an 1812 : Simon Pierre Dereix, Pierre Forestas, Pierre pajot, pierre Auger, Pierre Dereix Mezières. voir
1811-09-16 336 167v 100_0939 Le « ban de vendange » (début des vendanges) 1811 est fixé au 19 de ce mois. voir
1811-09-24 336-337 167v 100_0939 Accord de principe pour les réparations de l’église évaluées à 348 F et l’achat du presbytère pour 1848 F dont 924 F sont à la charge de l’état. voir
1812-05-13 337-341 168r 100_0711 Compte du maire.
Compte effectif du percepteur 1811, recettes : 364,06 F, dépenses : 316,45 F.
Compte du garde champêtre.
Budget prévisionnel 1813, recettes : 318,11 F, dépenses : 304,45 F.
voir
1812-10-12 342 170v 100_942 Le « ban de vendange » (début des vendanges) 1812 est fixé au 12 octobre. voir
1812-12-20 342 170v 100_942 Les conseillers sont nommés à et par la préfecture qui les tire au sort. voir
1813-01-28 342-343 170v 100_942 Équipement de 3 cavaliers montés à fournir par le canton aux frais des communes. Combiers paiera
183 F.
voir
1813-05-12 343-347 171r 100_0714 Compte du maire.
Compte du percepteur 1812, recettes : 305,01 F, dépenses : 302,04 F.
Compte du garde champêtre.
Budget prévisionnel 1814, recettes : 292,06 F, dépenses : 273,85 F.
voir
1813-05-25 347 173r 100_0716 Nomination des répartiteurs pour l’an 1813 : Simon Pierre Dereix, Pierre Forestas, Pierre pajot, de Combiers, pierre Auger d’Édon, Pierre Dereix Mezières de Blanzaguet. voir
1813-08-02 348 173v 100_0945 Réquisition de paille à livrer à Bayonne pour l’armée d’Espagne ce qui coûte à la commune 148,06 F. voir
1813-08-21 348 173v 100_0945 Réquisition de bœufs et froment pour l’armée d’Espagne à livrer à St André de Cubzac ce qui coûte à la commune 524,85 F. voir
1813-09-01 348-349 173v 100_0945 Réquisition cantonale livrable à Bayonne : 26 bœufs, 16,5 hl d’eau-de-vie, 23,5 hectos de froment, 44 quintaux métriques de seigle, 23,5 hectos de légumes secs, 155 hecto d’avoine, 204 quintaux métriques de foin ce qui coûte à la commune 1061 F. Soit environ trois fois le budget de la commune !
La guerre d'Espagne coûte très cher à la France !
voir
1813-08-11 349 174r 100_0717 Le « ban de vendange » (début des vendanges) sera ouvert le 11. voir
1813-10-05 349 174r 100_0717 Réquisition du duc de Dalmatie pour le transport des denrées de Langon à Bayonne ce qui coûte à la commune 459 F. voir
1813-10-06 349 174r 100_0717 Réquisition cantonale, 11 chevaux de trait, 18 mulets ce qui coûte à la commune 108 F. voir
1813-09-15 349-350 174r 100_0717 Réquisition cantonale, 32 bœufs, 450 boisseaux (environ 33,33 l) de froment, 16,5 barriques d’eau-de-vie, 64 milliers de foin, 1262 boisseaux d’avoine ce qui coûte à la commune 1328,30 F. Soit 4,35 fois le budget de la commune ! voir
1813-12-19 350 174v 100_0946 Réquisition cantonale, 10 bœufs gras. voir
1814-01-04 350 174v 100_0946 Le préfet emprunte 140 lits à fournir par l’arrondissement pour les blessés de la guerre d’Espagne. voir
1814-02-11 350 174v 100_0946 Réquisition cantonale, Combiers doit livrer à Angoulême : 112 kg de foin et 131 litres d’avoine. voir
1814-02-15 350 174v 100_0946 Réquisition cantonale, Combiers doit livrer à Angoulême : 289 kg de froment et 96 kg de seigle. voir
1814-03-11 350-351 174v 100_0946 Réquisition cantonale, Combiers paie 243 F, soit la valeur de 2 bœufs pour la viande. voir
1814-03-14 351 175r 100_0718 Réquisition de 553 kg de froment et 187 kg de seigle pour les prisonniers de guerre. voir
1814-05-14 351-353 175r 100_0718 Clôture du budget 1813, recettes : 322,88 F, dépenses : 305,03 F.
Budget prévisionnel 1815, recettes : 270,47 F, dépenses : 261,97 F.
Le conseil demande une décharge de l’impôt du garde champêtre qui est exorbitant.
voir
1814-05-15 353-354 176r 100_0719 Le conseil relaye avec insistance, la demande des propriétaires qui ne veulent plus payer un garde champêtre communal et un autre cantonal pour garder leurs propriétés, ce qu’ils ne trouvent pas indispensable ; la Dordogne n’en a pas. Les habitants de la commune et le conseil demandent au préfet la suppression des gardes champêtres. voir
1814-10-06 354-355 176v 100_0948 Les conseillers prêtent serment à Louis XVIII roi de France. voir
1814-12-28 356 177v 100_0949 Jean François Boulland, maire, délègue la fonction d’officier d’état civil à son adjoint Louis Amilien Lacaud. voir
r = recto v = verso